Le Musée

img4dac037d04718Le musée de la Marine se trouve dans l'ancienne église Saint-Etienne (14e - 15e s.), désaffectée depuis 1793, et située sur les quais du Vieux-Bassin. Le musée restitue les différents aspects de la vie des gens de mer et de la société honfleuraise au 18e et 19e siècles : la pêche, les constructions navales, le grand commerce, l'artisanat populaire lié à la mer. L'évolution topographique du port et de la ville est évoquée grâce à des gravures, dessins et peintures.

 

D'une église paroissiale à un musée maritime

img4dac09121cccaUne église médiévale

La construction de l'église Saint-Etienne s'inscrit dans le cadre de la période couverte par la guerre de Cent Ans. Commencée sous la règne de Charles V, elle est achevée pendant l'occupation anglaise de la ville entre 1419 et 1450. Son aspect dépouillé porte la marque des temps de pénuries. De dimension modeste, en raison de l'étroitesse de la parcelle sur laquelle elle a dû être bâtie, elle est composée d'une nef unique, avec un choeur à trois pans, sans transept. Son ossature est robuste, en pierre de taille de grand appareil. Ses contreforts angulaires, ses moulures prismatiques et le remplage de ses fenêtres en tiers-point annoncent le gothique finissant.

Une église Paroissiale

Saint-Etienne était le siège de la cure dont l'église Sainte-Catherine et tout le faubourg qui porte son nom, dépendaient jusqu'à la Révolution. Les capitaines de navires morutiers venaient offrir le pain béni à leur retour de pêche sur les bancs de Terre Neuve. L'église fut définitivement fermée au culte en 1793.

Un entrepôt

A sa fermeture, Saint-Etienne est réquisitionnée comme magasin d'apparaux de Marine. Salle de spectacle en 1797, bourse du commerce sous le Premier Empire, elle est affectée à l'administration des douanes pendant la Restauration, qui y établit un entrepôt. La ville de Honfleur en reprend possession en 1797 et la confie à la Société d'ethnographie et d'art populaire, créée à l'initiative du peintre Léon Leclerc.

img4dad9d8da71ddLieu de la mémoire locale

Le "Vieux Honfleur" entreprend la restauration de l'édifice. Grâce à des dons et aux bénéfices des manifestations culturelles, le clocher et la tribune sont reconstruits. Un programme ethnographique est défini par Léon Leclerc et l'historien Charles Bréard pour regarnir les fenêtres des vitraux historiés.
Un demi siècle plus tard, en 1976, le Vieux-Honfleur concrétise, grâce au travail passionné de son conservateur, Pierre Orange, l'ambition de doter la ville d'un musée d'histoire et d'ethnographie maritime. La présentation actuelle des collections est le fruit d'une rénovation achevée au printemps 2002.