Historique du musée

img4c0933aa21a4fLe 11 avril 1868, le musée municipal est créé par délibération du conseil de la ville et par la volonté d'un artiste, né à Honfleur, Louis-Alexandre Dubourg(ci-contre). Le conseil municipal souligne que cette création est "inspirée par l'amour de l'art, l'esprit de progrès et un dévouement désintéressé à la chose publique", rendant ainsi hommage au fondateur.
Le musée porte, depuis 1960, le nom d'Eugène Boudin, en souvenir de celui qui en 1868 a soutenu les premiers pas de l'institution et l'a dotée en 1899 d'un legs prestigieux. Attaché à sa ville natale et ami d'Alexandre Dubourg, Eugène Boudin apporte en effet son soutien moral lors de l'installation du musée, destiné à donner aux Honfleurais, le goût des Beaux-Arts.
(Extrait du catalogue des collections du musée, 15 €)

61 numéros en 1869, plus de 4 500 aujourd'hui

img4bd830177c60fD'abord installé dans la salle des mariages, puis dans les combles de l'hôtel de ville, le musée est transféré en 1924 dans la chapelle du couvent des Augustines, rue de l'Homme de Bois, où il se trouve encore.

Avec le souci de doter Honfleur d'un musée digne de sa réputation, la ville, avec l'aide de l'Etat et le mécénat de Madame Marcel Schlumberger, décide la construction d'un nouveau bâtiment, inauguré le 1er juin 1974. Les deux salles de la chapelle sont conservées et restaurées. En liaison avec cette partie ancienne, l'architecte Félix Gatier construit trois salles offrant les meilleures conditions de présentation.

Le nombre croissant des dons, les achats réalisés par la Société des Amis du Musée depuis 1982 et la création des FRAM (Fonds régionaux d'acquisition des musées) et l'importante donation Hambourg-Rachet en 1988, suscitent la création de nouveaux espaces. Un bâtiment ancien jouxtant la chapelle est réaménagé par l'architecte Henri Hémon. Quatre niveaux sont créés dont deux mis, en 1988, à la disposition du public. Ces derniers permettent le redéploiement, au rez-de-chaussée, des oeuvres de 19e siècle et la création de deux "cabinets" consacrés à Eugène Boudin. Le premier étage voit l'installation de la donation Hambourg-Rachet et l'aménagement d'un cabinet des oeuvres sur papier.
La ville de Honfleur assume le fonctionnement du musée. elle est aidée, pour les investissements, par le Ministère de la Culture (DRAC), les Conseils Régional et Général. Ces trois dernières instances peuvent également intervenir, aux côtés de la Société des Amis du Musée, pour les expositions temporaires ou les achats d'oeuvres.

Aujourd'hui, le musée expose et conserve plus de 2500 peintures, sculptures, dessins ou gravures, plus de 1000 objets, coiffes, costumes, meubles..., quelques 700 photographies sur plaques de verre des années 1880-1920, une collection de plus de 100 affiches touristiques sur la Normandie entre 1880 et 1950 et un ensemble de jouets anciens des 19e et 20e siècles.

De la salle Katia Granoff située au troisième étage, on peut admirer les ciels changeant de l'estuaire et voir défiler les "merveilleux nuages" de Boudin et de Baudelaire. (Déplacer votre souris sur la photo pour faire défiler le panorama)